L’activité freinée par la pénurie de propriétés à vendre à Saint-Hyacinthe - APCIQ - Site web

L’Île-des-Sœurs, le 16 octobre 2020 — L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Hyacinthe, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Au cours du troisième trimestre, 149 ventes résidentielles ont été réalisées, ce qui représente un léger recul de 4 % par rapport à la même période en 2019.

De juillet à septembre, 92 maisons unifamiliales ont été vendues, soit une baisse de 15 % comparativement à un an plus tôt. De plus, 33 copropriétés et 23 petits immeubles locatifs de deux à cinq logements ont trouvé preneur au troisième trimestre de 2019.

Le prix médian des unifamiliales dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe s’est élevé de 23 % en douze mois, la moitié des maisons s’étant vendues à un prix supérieur à 299 000 $. En ce qui a trait à la copropriété, le prix médian a également connu une forte progression, à hauteur de 18 %, pour se fixer à 212 000 $.

Du côté de l’offre, on comptait en moyenne 128 inscriptions en vigueur de juillet à septembre sur le système Centris des courtiers immobiliers. 

« Il s’agit d’un repli de moitié des inscriptions comparativement à la même période l’an dernier », remarque Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché de l’APCIQ. « La rareté de l’offre restreint le niveau d’activité et a pour effet de resserrer encore plus rapidement les conditions du marché qui favorisaient déjà les vendeurs dans la région; cette situation explique les importantes hausses de prix dont nous sommes présentement témoins », précise-t-il.

Finalement, le délai de vente moyen, toutes catégories de propriétés confondues, a atteint 53 jours, soit une diminution de 31 jours par rapport au troisième trimestre de 2019. Il s’agit par ailleurs d’une huitième baisse trimestrielle au cours des neuf derniers trimestres à ce chapitre.

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

À propos de Centris

La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et
à une vaste gamme d’outils technologiques. Les outils Centris sont entre autres utilisés par près de 14 000 courtiers immobiliers. Centris opère aussi Centris.ca, le site immobilier le plus visité au Québec.

– 30 –

Renseignements : 

Taïssa Hrycay
Directrice
Communications et marketing1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 157
media@apciq.ca
Marjolaine Beaulieu
Relationniste
Communications et marketing1 888 162-2440 ou
514 762-2440 poste 238
media@apciq.ca

 

Télécharger le PDF