Forte attraction pour la copropriété dans la RMR de Québec - APCIQ - Site web

Communiqué de presse
Statistiques de ventes résidentielles Centris – Octobre 2021

Québec, le 4 novembre 2021 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) dévoile ses données pour le mois d’octobre. Les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec sont établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

« Il ne faut pas s’y méprendre, bien que le nombre de transactions soit en baisse, les acheteurs demeurent toujours très actifs sur le marché. En effet, bien qu’il y ait peu d’opportunités, vu l’insuffisance de propriétés sur le marché, la demande est toujours aussi présente. D’un côté, très peu d’unifamiliales sont mises en vente. Cette situation bénéficie d’une certaine façon au marché de la copropriété de l’autre côté qui voit son inventaire fondre comme neige au soleil » remarque Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ. « Conséquence de cette situation, la hausse des prix des résidences connait un certain regain dans ce climat de surchauffe après une courte stabilisation estivale. L’anticipation d’une hausse des taux d’intérêt à court terme pourrait maintenir cette tendance jusqu’à l’hiver ».

Faits saillants du mois d’octobre

  • Ventes totales : Pour un cinquième mois consécutif, le nombre de transactions réalisées dans la RMR de Québec a reculé de 25 % en septembre, alors que 765 ventes ont été réalisées par l’entremise du système Centris des courtiers immobiliers. Au cumul des dix premiers mois de l’année, l’activité transactionnelle a baissé de 2 % par rapport à la même période en 2020, avec un total de 8 590 ventes. En octobre, sur le plan géographique, la Rive-Sud (127 ventes) a connu le plus important ralentissement de la région, avec une baisse de 35 %. La Périphérie Nord (95 ventes) a aussi enregistré une baisse importante de 26 % alors que l’Agglomération de Québec (543 ventes) affiche la moins forte baisse, soit 21 %.
  • Ventes par catégorie de propriétés dans la RMR : 456 transactions de maisons unifamiliales ont été réalisées en octobre, soit un repli de 31 % par rapport à la même période un an auparavant soit la plus forte baisse parmi les trois principales catégories de propriétés. Les ventes de plex ont plutôt reculé de 24 %, avec 68 transactions, tandis que celles des copropriétés ont connu un niveau assez proche de celui de l’année dernière à la même période, avec un repli de seulement 8 %, avec 241 transactions.
  • Inscriptions en vigueur : L’offre de propriétés résidentielles a continué de se contracter en octobre, en enregistrant une baisse toujours substantielle de 31 % comparativement au même mois en 2020. Ce recul est causé principalement par un nombre insuffisant de nouvelles inscriptions sur le marché. De janvier à octobre, les inscriptions en vigueur ont fléchi de 44 %, favorisant le resserrement des conditions de marché qui s’observe depuis plusieurs mois, et ce, principalement pour le segment de l’unifamiliale. Plus récemment, celui de la copropriété, avec seulement 5,2 mois d’inventaire, s’est également resserré, une situation qui n’avait pas été enregistrée depuis 2004 à cette période de l’année
  • Prix médians : Le prix médian des unifamiliales a poursuivi sa croissance à 320 000 $, un gain de 15 % par rapport à septembre 2020. Les copropriétés ont vu leur prix médian progresser de 12 %, atteignant 220 000 $. Le prix médian des petits immeubles à revenus a connu une augmentation plus modérée, à 348 750 $, soit une hausse de 5 % par rapport à octobre 2020.

Information complémentaire :

Statistiques mensuelles détaillées et cumulatif pour la province et les régions

Pour plus d’explications par l’économiste du Service d’analyse du marché, des données spécifiques ou des précisions régionales sur le marché immobilier, écrivez-nous.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 300 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts, en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ et est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

À propos de Centris

Centris est une entreprise technologique, dynamique et innovante du secteur immobilier. Elle collecte des données et offre des solutions hautement adaptées aux besoins des professionnels. Parmi ces solutions figure Centris.ca, le site immobilier le plus consulté au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Marie-Rose Desautels
Morin Relations Publiques
media@apciq.ca

Banque d’images (crédit APCIQ) disponible et sans frais.

Télécharger le PDF