La surchauffe du marché des Laurentides est exacerbée par la pénurie d’offre et les prix poursuivent leur ascension rapide - APCIQ - Site web

Communiqué de presse
Statistiques de ventes résidentielles Centris – 3e trimestre 2021

L’Île-des-Sœurs, le 20 octobre 2021 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des principales agglomérations de la région des Laurentides, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Au troisième trimestre de 2021, les quatre principales agglomérations des Laurentides ont vu leur nombre de transactions divisé de moitié par rapport à la même période en 2020, qui avait enregistré un rebond record et spectaculaire à la suite de l’épisode de confinement du printemps 2020. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant de constater une baisse proportionnelle des ventes au cours de la même période cette année, notamment en raison de la pénurie de propriétés disponibles à la vente.

Les agglomérations de Sainte-Agathe-des-Monts (102 transactions), de Saint-Sauveur (256 transactions), de Sainte-Adèle (163 transactions) et de Mont-Tremblant (190 transactions) ont ainsi enregistré des reculs respectifs de 54 %, 50 %, 49 % et 39 %. Les Laurentides figurent parmi les régions au sein desquelles la chute des transactions a été la plus abrupte par rapport à l’année dernière, au même titre que les inscriptions en vigueur.

Dans l’agglomération de Sainte-Agathe-des-Monts, le nombre d’unifamiliales vendues a chuté de 60 %, avec un total de 77 transactions. Parallèlement, les inscriptions en vigueur ont reculé de 52 %, favorisant ainsi le maintien de conditions de marché extrêmement favorables aux vendeurs. Dans ce climat de surchauffe entretenu par le manque de propriétés sur le marché, la progression des prix était également rapide, à hauteur de 27 %, alors que la moitié des maisons se sont négociées à plus de 340 000 $. De plus, le délai nécessaire pour vendre une propriété, toutes catégories confondues, s’est écourté de 81 jours comparativement à un an plus tôt pour s’établir à 59 jours.

Le scénario est semblable du côté de Saint-Sauveur puisque 212 maisons unifamiliales (-51 %) ont trouvé preneur, de même que 39 copropriétés (-34 %). Les prix y ont également bondi : l’unifamiliale a affiché un prix médian de 452 380 $ (+26 %), tandis que les copropriétés ont atteint 310 000 $ (+24 %). En ce qui a trait aux délais de vente des unifamiliales, il fallait compter en moyenne 39 jours pour conclure une transaction, soit 79 jours de moins qu’au troisième trimestre de 2020.

Dans l’agglomération de Sainte-Adèle, 115 ventes de maisons unifamiliales ont été conclues de juillet à septembre, soit 56 % de moins qu’à la même période l’année précédente. De plus, 25 unités de copropriété ont été vendues, contre 42 au troisième trimestre de 2020. Le prix médian des unifamiliales y a fortement augmenté, à 369 500 $ (+20 %). Qui plus est, le délai de vente moyen des propriétés a chuté de 67 jours, pour s’établir à 42 jours.

À Mont-Tremblant, 63 unifamiliales et 121 copropriétés ont changé de mains, ce qui correspond à recul respectif de 48 % et 33 %. Le prix médian des unifamiliales a progressé légèrement de 3 % pour s’établir à 381 000 $, tandis que celui des copropriétés est resté inchangé, à 340 000 $. Finalement, les vendeurs d’unifamiliales devaient patienter en moyenne 70 jours pour qu’une propriété trouve preneur en cette période de l’année, soit une chute de 131 jours. Les délais de vente se sont aussi raccourcis de 30 jours pour la copropriété, à 111 jours.

« À l’instar de la plupart des autres régions de la province, le marché de la région des Laurentides a connu une forte baisse de son activité, directement attribuable à une pénurie de propriétés disponibles à la vente. Il n’en demeure pas moins un fort engouement pour ce marché qui tient à la fois d’une démographie très favorable, d’une économie florissante et de prix qui demeurent compétitifs compte tenu des attraits récréotouristiques qu’offre la région », fait remarquer Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ. « La flexibilité offerte par la normalisation du télétravail devient un facteur décisif, tant pour l’acquisition d’une résidence secondaire ou principale que pour l’achat d’une propriété destinée à la location, ce qui contribue à une hausse accélérée des prix dans un contexte de surchauffe et de surenchère généralisé. »

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 300 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts, en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ et est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec a rendu publique une étude importante sur la surchauffe immobilière le 13 septembre dernier. Ce mémoire a été présenté au ministre des Finances du Québec dans le cadre de la consultation sur l’encadrement des courtiers immobiliers dans un contexte de surchauffe du marché. Pour tous les détails sur cette analyse, nous vous invitons à cliquer ici.

À propos de Centris

Centris est une entreprise technologique, dynamique et innovante du secteur immobilier. Elle collecte des données et offre des solutions hautement adaptées aux besoins des professionnels. Parmi ces solutions figure Centris.ca, le site immobilier le plus consulté au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Marie-Rose Desautels
Morin Relations Publiques
media@apciq.ca

Banque d’images (crédit APCIQ) disponible et sans frais.

Télécharger le PDF