Débat électoral en habitation : les partenaires souhaitent des actions! - APCIQ - Site web

Montréal, le 13 septembre 2022 – C’est aujourd’hui qu’avait lieu le débat électoral sur les enjeux d’actualité en lien avec l’habitation, organisé par l’Association de la construction du Québec (ACQ), l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) et le Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ), auquel participaient les cinq formations politiques représentées à l’Assemblée nationale.

À cet occasion, Mathieu Dion, chef de bureau de Montréal chez Bloomberg, a mené les échanges qui se sont avérés féconds et instructifs pour les différents leaders du milieu de l’habitation. L’ensemble des organisateurs de l’évènement, ont d’ailleurs tenues à remercier les différent.e.s candidat.e.s pour leur contribution au présent exercice démocratique.  Toutes les formations politiques présentent à ce débat ont reconnus l’urgence d’agir afin de résorber la crise du logement au Québec. Bien que leurs propositions pour y arriver soient différentes, toutes reconnaissent l’importance de retrouver un meilleur équilibre dans le marché de l’habitation et un plus grand accès à la propriété.

Pour les partenaires du secteur de l’habitation, organisateurs de l’évènement, le Québec vit actuellement une crise du logement dans plusieurs villes et régions du Québec. D’ailleurs, une étude de l’APCHQ évalue que le Québec fait face à un déficit de l’ordre de quelque 100 000 logements (privés, locatifs et sociaux). Le besoin d’accroitre rapidement l’offre pour améliorer l’abordabilité a été démontré aussi dans le cadre d’une récente étude de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) où on évalue le besoin à 620 000 unités d’ici 2030 afin de retrouver le chemin de l’abordabilité.

Les participants ont reconnu le défi du logement, mais l’enjeu demandera d’aller plus loin que la vision exprimée jusqu’ici. L’offre de logement doit augmenter de manière importante et le financement en habitation inclusive doit être à la hauteur des cibles nationales et locales qui devront être adoptées. Par ailleurs, il faudra tenir compte de la crise climatique dans les moyens adoptés pour doubler la cadence de production des nouvelles unités de logement. Il faut créer plus d’unités dans des quartiers de proximité à mixité sociale et fonctionnelle réduisant l’utilisation de l’automobile. Nous espérons que le prochain gouvernement entendra cet appel.

Soulignons que le Québec est à la croisée des chemins en matière d’habitation : le parc de logements jusqu’à récemment abordable pourrait ne plus l’être si aucune stratégie n’est mise en place par l’ensemble des acteurs. Les besoins en logement à prix modique sont encore élevés et des projets font face à des difficultés de financement. À cet égard, les partenaires ont offert un plaidoyer en faveur d’un réinvestissement dans le logement social et abordable est nécessaire et ils invitent évidemment les gouvernements à agir à cet effet. Il y a actuellement plus de 35 000 personnes en attente d’un logement social au Québec et les gouvernements ont une responsabilité envers les ménages les plus vulnérables.

Les partenaires du secteur de l’habitation reconnaissent la problématique du déficit de l’offre en habitation et il est impératif qu’un bouquet de mesures en faveur d’une accélération des mises en chantier soit mis de l’avant dans les plus brefs délais. Les défis sont nombreux, notamment au niveau de la disponibilité de la main-d’œuvre, mais aussi concernant l’assouplissement des processus d’approbation des projets et la planification urbanistique adaptée à la situation, particulièrement dans un contexte de crise climatique. Ainsi, ils souhaitent collectivement que le prochain gouvernement organise rapidement des états généraux sur l’habitation avec tous les acteurs concernés, afin de s’orienter vers une véritable stratégie concertée qui fixerait des objectifs ambitieux et des moyens concrets pour pallier au déficit en habitation et relever les défis climatiques.

Enfin, ils souhaitent remercier tous les participant.e.s à cet événement et rappellent que les  partenaires, organisateurs de l’évènement, se rendent disponibles pour le prochain gouvernement afin de contribuer aux réflexions à venir dans le secteur de l’habitation.

 À propos de l’ACQ

 Principal groupe de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs de l’industrie québécoise de la construction, l’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie. En vertu de la loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). L’ACQ représente 17 719 entreprises qui génèrent plus de 62 % des heures totales travaillées et déclarées dans l’industrie. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de sa filiale ACQ Résidentiel. Grâce à un réseau de 10 associations régionales implantées dans 17 villes du Québec, elle offre à ses membres une multitude d’outils et de services.

Pour information :
Guillaume Houle | Relations médias
Téléphone : 514 354-8249, poste 2173
Cellulaire : 514 607-7210
houleg@acq.org
Twitter : @ACQprovinciale

À propos de l’APCHQ

Fondée en 1961, l’APCHQ est un organisme privé à but non lucratif qui a pour mission de faire valoir et développer le professionnalisme de ses 19 000 entreprises membres réunies au sein de 13 associations régionales. Grâce à son offre de services techniques, juridiques, en santé et sécurité du travail, de relations du travail et de formation ainsi qu’à ses interventions gouvernementales et publiques, l’APCHQ contribue à ce que ses membres puissent accroître leurs compétences et évoluer dans un environnement hautement compétitif. En outre, à l’occasion du renouvellement des conventions collectives de l’industrie de la construction, l’APCHQ a le mandat de négocier au nom de 15 500 employeurs du secteur résidentiel. Depuis 2018, l’APCHQ aide des milliers de consommateurs à trouver un entrepreneur qui convient à leurs besoins avec trouverunentrepreneur.com, le plus grand répertoire d’entrepreneurs en construction et en rénovation au Québec.

Pour information :

Émilie Hermitte
Conseillère en communications et en relations publiques
Cellulaire : 514 237-7096
emilie.hermitte@apchq.com
Twitter : @APCHQ
Facebook de l’APCHQ

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 14 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts, en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec, des bureaux administratifs à Montréal et un bureau régional à Saguenay. Elle possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur www.apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

Pour information :

Patrice St-Amour
Directeur, Communications et marketing
Tél. : 514 762-2440, poste 157
Cellulaire : 514 946-8742
patrice.st-amour@apciq.ca

À propos de la CORPIQ

Organisme à but non lucratif réunissant 30 000 propriétaires et gestionnaires qui possèdent près de 500 000 logements et condos locatifs, la CORPIQ est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et à défendre leurs intérêts, depuis plus de 40 ans. Elle dessert toutes les régions à partir de quatre bureaux totalisant 70 employés. Les propriétaires québécois procurent un logement à 1,4 million de ménages locataires et possèdent, dans sept cas sur dix, un duplex ou un triplex.

Pour information :

Marc-André Plante
Directeur, Affaires publiques et Relations gouvernementales
Cellulaire : 514 249-1691
Courriel : maplante@corpiq.com

À propos du RGCQ

Le RGCQ prône la saine gestion et la bonne gouvernance en copropriété. Il veille à l’intérêt des copropriétaires et administrateurs au sein de ce mode d’habitation, mais également à ce que les gestionnaires d’immeubles livrent des prestations respectueuses de l’éthique. L’entretien et la conservation du bâti représentent sa principale raison d’être.

Pour information :

Laurent Émery
Cellulaire : 514 978-1904
www.rgcq.org

À propos de l’Institut de développement urbain du Québec

Fondé en 1987, l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) est un organisme indépendant et sans but lucratif. L’IDU est le plus important représentant de l’industrie immobilière commerciale au Québec. Il agit principalement à titre de partenaire entre les membres de l’industrie, les autorités publiques ainsi que l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème de l’immobilier commercial. Pour en savoir plus, visitez idu.quebec.ca ou suivez-nous sur les réseaux sociaux Facebook, LinkedIn ou Twitter.

Renseignements :
Emmanuella Tchanga
Gestionnaire Marketing et communications
Téléphone : (514) 866-3625, poste 4
Cellulaire : (514) 291-6093
etchanga@idu.quebec