À Gatineau, le nombre plancher d’inscriptions freine les ventes à un niveau prépandémique et accentue la surchauffe - APCIQ - Site web

Communiqué de presse
Statistiques de ventes résidentielles Centris – 3e trimestre 2021

Gatineau, 20 octobre 2021 – La Chambre immobilière de l’Outaouais (CIO) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Gatineau, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ventes

Au troisième trimestre de 2021, 1 400 ventes résidentielles ont été réalisées dans la RMR de Gatineau, soit une baisse marquée de 24 % par rapport à la même période en 2020, mais à un niveau avantageusement comparable à celui enregistré avant la pandémie. Cette baisse est donc à mettre en perspective, car rappelons-nous que le troisième trimestre de 2020 s’était démarqué par un rebond exceptionnel des ventes à la suite de la période de confinement strict et de la pause du marché au printemps 2020.

Par catégories de propriétés, avec 1 013 ventes, l’unifamiliale a connu un fort recul des transactions (‑26 %) de la même manière que les copropriétés avec 255 ventes (-24 %). Les plex (132 ventes) ont quant à eux enregistré une baisse plus modérée de 7 %.

Sur le plan géographique, les secteurs de la périphérie de Gatineau (+67 %), d’Aylmer (+45 %) et de Buckingham–Masson-Angers (+40 %) affichent les hausses d’activité les plus importantes. Les secteurs de Gatineau (+31 %) et de Hull (+18 %) ont également fait bonne figure au chapitre des ventes.

Prix

À l’échelle de la RMR, la moitié des unifamiliales se sont vendues à plus de 403 000 $, ce qui représente une poussée de 24 % par rapport au troisième trimestre de 2020. Il s’agit d’une croissance record pour la région gatinoise depuis que Centris compile les données (2000).

Tous les secteurs géographiques ont vu bondir le prix médian de leurs unifamiliales avec des hausses spectaculaires oscillant entre 33 % pour Buckingham–Masson-Angers à 15 % pour la périphérie.

Le prix médian des copropriétés a aussi connu une très forte accélération, s’établissant à 256 450 $ (+31 %) au troisième trimestre de 2021. Le secteur de Hull (245 000 $) a affiché l’augmentation sectorielle la plus marquée, soit 36 % en un an.

Le prix médian des plex a atteint 411 250 $, ce qui représente une croissance très substantielle de 21 % et la onzième hausse trimestrielle au cours des douze derniers trimestres.

Inscriptions en vigueur

Le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers a reculé pour un 23e trimestre consécutif. Il s’agit d’un creux historique de l’offre, tous trimestres confondus, depuis que les données sont recensées.

En moyenne, seulement 855 propriétés résidentielles affichaient « À vendre » dans la région gatinoise, soit 26 % de moins qu’au troisième trimestre de 2020.

Par catégories de propriétés, l’offre de copropriétés, d’unifamiliales et de plex s’est repliée de 39 %, de 24 % et de 9 % respectivement au troisième trimestre de 2021.

Délais de vente

Les délais de vente moyens se sont raccourcis pour chacune des trois catégories de propriétés, particulièrement pour les unifamiliales; il fallait patienter, en moyenne, 26 jours pour qu’une unifamiliale trouve preneur (-23 jours), 28 jours pour une copropriété (-7 jours) et 49 jours pour un plex (-11 jours).

Conditions du marché

Les conditions du marché de l’unifamiliale, qui avantageaient déjà fortement les vendeurs, se sont resserrées davantage au troisième trimestre avec un inventaire qui représentait 1,5 mois de ventes (‑1,5 mois), près du seuil frictionnel. C’est dans le secteur d’Aylmer que les maisons se font les plus rares relativement à la demande avec seulement 1 mois d’inventaire.

« Toutes les catégories de propriétés sont prises d’assaut à Gatineau, alors que la pénurie d’offres propulse les prix à de nouveaux sommets sur fond de surchauffe et de surenchère généralisée », déclare Julie Labrosse, présidente du conseil d’administration de la Chambre immobilière de l’Outaouais. « Le ralentissement du marché est uniquement lié au manque de propriétés sur le marché et les prix s’ajustent à ceux pratiqués dans la grande région de la capitale fédérale avec une hausse similaire à celle enregistrée l’année dernière pour les unifamiliales et une augmentation record pour les copropriétés. »

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de la Chambre immobilière de l’Outaouais

La Chambre immobilière de l’Outaouais est un organisme à but non lucratif qui représente plus de 500 membres courtiers immobiliers. Sa mission est d’unir et représenter nos membres en leur offrant des services innovateurs afin de leur permettre de réaliser leurs objectifs d’affaires dans le respect de nos particularités régionales. avecuncourtier.com/fr.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 300 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts, en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ et est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec a rendu publique une étude importante sur la surchauffe immobilière le 13 septembre dernier. Ce mémoire a été présenté au ministre des Finances du Québec dans le cadre de la consultation sur l’encadrement des courtiers immobiliers dans un contexte de surchauffe du marché. Pour tous les détails sur cette analyse, nous vous invitons à cliquer ici.

À propos de Centris

Centris est une entreprise technologique, dynamique et innovante du secteur immobilier. Elle collecte des données et offre des solutions hautement adaptées aux besoins des professionnels. Parmi ces solutions figure Centris.ca, le site immobilier le plus consulté au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Chantal Legault
Directrice générale
Chambre immobilière de l’Outaouais
Tél. : 819 771-5221, poste 2206
clegault@avecuncourtier.com

 

Banque d’images (crédit APCIQ) disponible et sans frais.

Télécharger le PDF