Léger recul de l’activité sur le marché immobilier résidentiel de Joliette au deuxième trimestre de 2020 - APCIQ - Site web

L’Île-des-Soeurs, le 16 juillet 2020 — L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Joliette, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 138 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du deuxième trimestre de 2020, ce qui représente une baisse de 4 % seulement par rapport au même trimestre en 2019, malgré le contexte de crise sanitaire.

 Ventes

Par catégories de propriétés, 105 maisons unifamiliales ont été vendues, soit 5 % de moins qu’un an auparavant. On compte également, au cours de la période d’avril à juin 2020, 16 ventes de copropriétés et 15 ventes de plex de deux à cinq logements, comparativement à 18 et 14 respectivement au deuxième trimestre de 2019.

Sur le plan géographique, la ville de Joliette et le secteur de Saint-Charles-Borromée ont vu leur nombre de transactions augmenter de 8 % et de 14 % respectivement par rapport à la même période l’an dernier. Les secteurs de Saint-Paul et de Notre-Dame-des-Prairies ont plutôt enregistré des diminutions respectives de 7 % et 30 % à ce chapitre.

Prix

En ce qui a trait aux prix, il fallait, pour la moitié des transactions conclues, débourser plus de 242 500 $ pour acquérir une maison unifamiliale dans l’agglomération de Joliette. Il s’agit d’une hausse substantielle de 13 % par rapport à la même période en 2019.

« Les ventes de maisons dans les gammes de prix inférieurs à 300 000 $ ont diminué de 12 % dans le contexte de la COVID-19, tandis que les propriétés plus haut de gamme ont connu un essor d’activité », fait remarquer Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. « Ce phénomène a fait gonfler le prix médian et, bien qu’on puisse l’expliquer par plusieurs facteurs attribuables à l’arrivée de ménages en provenance de la RMR de Montréal, il faut rester prudent en analysant les statistiques de prix », ajoute-t-elle.

En parallèle, l’offre a sensiblement diminué, ce qui témoigne d’une attitude attentiste de la part des vendeurs. En moyenne, on trouvait 183 propriétés résidentielles à vendre sur le système Centris dans l’ensemble de l’agglomération au deuxième trimestre de 2020, soit une baisse de 41 %. Le repli notable des inscriptions en vigueur est venu renforcer l’avantage que détenaient les vendeurs sur le marché immobilier résidentiel de Joliette. Le nombre de jours requis pour vendre une propriété résidentielle est passé à 98, ce qui représente une diminution de 8 jours par rapport au deuxième trimestre de 2019.

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

À propos de Centris

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et à une vaste gamme d’outils technologiques. Centris gère aussi le système de collaboration utilisé par plus de 13 000 courtiers immobiliers québécois.

 

– 30 –

 

Renseignements :

 Taïssa Hrycay
Directrice
Communications et marketing
1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 157
media@apciq.ca