L’Île-des-Sœurs, le 7 octobre 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ainsi, 5 147 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de septembre 2020, ce qui représente une augmentation de 42 % par rapport au même mois l’année dernière, un record historique pour cette période de l’année.

Sur une base cumulative depuis le début de l’année, et comparativement à la même période de 9 mois en 2019, le marché de la RMR de Montréal a finalement récupéré toutes les transactions perdues au début du printemps en raison des mesures de confinement.

« Avec un délai moyen de 46 jours seulement pour vendre une propriété dans la région de Montréal, un nouveau record historique vient d’être battu pour cette période de l’année, ce qui traduit des conditions de marché extrêmement tendues en faveur des vendeurs, y compris pour les propriétés moins désirables en temps normal », souligne Charles Brant, directeur de l’analyse du marché de l’APCIQ.

Variation des ventes par secteur

  • Sur le plan géographique, les six principaux secteurs de la RMR continuent d’afficher une très forte augmentation du nombre de transactions en septembre.
  • La périphérie nord mène le bal avec les secteurs de la Rive-Nord et de Laval qui enregistrent des hausses d’activité spectaculaires de 61 % et 59 %, respectivement.
  • Saint-Jean-sur-Richelieu (+49 %) et la Rive-Sud (+43 %) témoignent eux aussi d’une activité exceptionnelle.
  • Enfin, l’île de Montréal poursuit son rattrapage plus tardif avec une hausse de 28 % des transactions, et devance ainsi Vaudreuil-Soulanges (+22 %) ce mois-ci.

Statistiques par catégories de propriétés

  • À l’échelle de la RMR, l’unifamiliale affiche toujours la plus forte progression des ventes (2 752 transactions) en septembre : celles-ci ont bondi de 47 %.
  • De leur côté, les ventes de copropriétés se sont élevées de 39 % par rapport à septembre 2019, avec 1 905 transactions, tandis que celles de plex de deux à cinq logements ont aussi enregistré une augmentation notable de 27 % (482 transactions).

Au chapitre des prix

  • De nouveaux records historiques ont été enregistrés, pour toutes les catégories de propriétés.
  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales a bondi de 21 % par rapport à septembre 2019, pour s’établir à 430 000 $.
  • Pour ce qui est de la copropriété et des plex, l’augmentation du prix médian s’est chiffrée à 10 %, pour atteindre respectivement 318 000 $ et 610 000 $.

Nombre de propriétés à vendre

  • Le nombre de propriétés à vendre a continué de diminuer en septembre, alors qu’on dénombrait 14 148 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 16 % de moins qu’un an plus tôt.
  • Il faut remonter à septembre 2003 pour observer un niveau inférieur d’inscriptions en vigueur dans la région métropolitaine de Montréal.
  • Notons toutefois une hausse très importante des inscriptions en vigueur des copropriétés sur l’île de Montréal (+41%); celle-ci contraste avec les autres secteurs géographiques de la RMR de Montréal, notamment vis-à-vis de la catégorie unifamiliale.

Pour accéder à tous les tableaux de statistiques du mois de septembre et du cumulatif 2020, cliquez ici.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

À propos de Centris

La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et à une vaste gamme d’outils technologiques. Les outils Centris sont entre autres utilisés par près de 14 000 courtiers immobiliers. Centris opère aussi Centris.ca, le site immobilier le plus visité au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Taïssa Hrycay
Directrice
Communications et marketing
1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 157
media@apciq.ca 
Marjolaine Beaulieu
Relationniste
Communications et marketing
1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 238
media@apciq.ca 

 

Télécharger le pdf