Québec, le 8 juin 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a pris connaissance du dépôt du tome de juin 2020 du Rapport du Vérificateur général du Québec à l’Assemblée nationale pour l’année 2020-2021 et est préoccupée par les constats qui en découlent.

Lors des consultations prébudgétaires de février dernier, l’APCIQ a mis en valeur l’importance de la rénovation et de la préservation, particulièrement dans un contexte où le marché de la revente résidentielle souffre d’un manque d’inscriptions de propriétés. De plus, l’environnement étant au cœur des priorités gouvernementales, l’Association a rappelé qu’il a été démontré que l’empreinte écologique de l’activité de construction est plus importante que celle de la rénovation qui, tout compte fait, permet d’augmenter la durée de vie d’un bâtiment existant.

« Il est désolant de constater le manque de stratégie et de pratiques de gestion en matière de patrimoine bâti au Québec », déclare Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. « Lorsque nous comparons la province à d’autres régions dans le monde, le Québec enregistre un immense retard quant à la préservation de ses joyaux patrimoniaux et à la protection de leur valeur. Il faut percevoir ces biens immobiliers comme le reflet de notre identité culturelle et comme des vecteurs de développement économique et touristique », ajoute-t-elle.

L’APCIQ déplore également que le gouvernement québécois ne mette pas à la disposition des propriétaires de ce type d’immeubles le soutien requis afin de pouvoir conserver ce patrimoine, tel qu’un encadrement efficace des travaux ou encore des mesures financières appropriées. Ceci inciterait davantage les propriétaires à préserver les caractéristiques patrimoniales de leur bien.

L’Association considère donc que, collectivement, nous avons tout intérêt à poser des gestes significatifs pour mieux protéger et valoriser le patrimoine immobilier québécois.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

À propos de Centris

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et à une vaste gamme d’outils technologiques. Centris gère aussi le système de collaboration utilisé par plus de 13 000 courtiers immobiliers québécois.

– 30 –

Renseignements :

Taïssa Hrycay
Directrice, Communications et marketing
media@apciq.ca
1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 157