Début d’année en force sur le marché immobilier résidentiel de Québec avec un record d’activité historique au premier trimestre - APCIQ - Site web

Québec, le 19 avril 2021 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ainsi, 3 328 ventes résidentielles ont été réalisées au premier trimestre de 2021 dans la RMR de Québec, ce qui représente une hausse de 13 % par rapport à la même période en 2020. Il s’agit d’un record historique du nombre de transactions, tous trimestres confondus, depuis que le système Centris compile les données (2000).

« En l’espace de 12 mois, les conditions de marché se sont resserrées à l’avantage des vendeurs de manière spectaculaire pour toutes les catégories de propriétés à Québec, dans la plupart des secteurs géographiques, notamment pour l’unifamiliale », remarque Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché de l’APCIQ. « La réduction de 59 % de l’inventaire d’unifamiliales disponibles sur le marché au premier trimestre explique le ralentissement des ventes dans ce segment au profit de la copropriété. Les conditions de marché très favorables aux vendeurs d’unifamiliales pourraient décider les plus seniors à vendre leur propriété en faveur de copropriétés ou d’appartements locatifs », ajoute-t-il.

Voici les faits saillants du premier trimestre de 2021.

Ventes

  • Parmi les trois principales catégories de propriétés, la copropriété est celle qui a affiché la plus forte croissance des ventes, avec un total de 1 088 unités vendues (+61 %).
  • Les plex ont également connu une importante poussée des ventes, de l’ordre de 40 %, alors que 250 immeubles de deux à cinq logements ont changé de mains.
  • Du côté de l’unifamiliale, le nombre de transactions a reculé de 5 %, avec 1987 ventes.
  • Toutes catégories confondues, chacun des grands secteurs de la RMR a vu son nombre de transactions augmenter par rapport au premier trimestre de 2020. L’activité a progressé plus fortement dans la périphérie Nord, où la hausse a atteint 38 %. Pour sa part, l’agglomération de Québec a enregistré une augmentation de 11 % à ce chapitre, tandis qu’une croissance de 7 % a été observée sur la Rive-Sud.

Prix

  • On note une progression marquée (+15 %) du prix médian des unifamiliales à l’échelle de la RMR, alors que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 300000 $. Il faut remonter à 2010 pour relever une aussi forte hausse trimestrielle des prix.
  • Le prix médian des copropriétés dans la région métropolitaine de Québec s’est élevé de 4 %, pour s’établir à 200 000 $.
  • Les petits immeubles à revenus ont de leur côté connu une croissance de leur prix médian de 10 % (350000 $).

Inscriptions en vigueur et conditions du marché

  • De janvier à mars, on dénombrait en moyenne 3 677 propriétés à vendre pour l’ensemble de la RMR sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 49 % de moins qu’à la même période l’an dernier.
  • Les conditions du marché avantagent désormais les vendeurs pour chacune des catégories de propriétés. L’inventaire de maisons unifamiliales représente 4,3 mois de ventes, tandis qu’il atteint 7,0 mois pour la copropriété et 5,6 mois pour le plex.

Délais de vente

  • Les délais de vente ont continué de diminuer de façon impressionnante au premier trimestre de 2021. Il fallait patienter en moyenne 87 jours pour vendre une propriété résidentielle dans la RMR de Québec, soit 40 jours de moins qu’en 2020.

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts, en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ et est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

À propos de Centris

Centris est une entreprise technologique, dynamique et innovante du secteur immobilier. Elle collecte des données et offre des solutions hautement adaptées aux besoins des professionnels. Parmi ces solutions figure Centris.ca, le site immobilier le plus consulté au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Banque d’images (crédit APCIQ) disponible et sans frais.

Marjolaine Beaulieu
Relationniste
Communications et marketing
1 888 762-2440 ou
514 762-2440, poste 238
media@apciq.ca  

Télécharger le PDF