Le marché immobilier résidentiel de Sherbrooke atteint un sommet jamais vu au troisième trimestre de 2020 - APCIQ - Site web

Sherbrooke, le 16 octobre 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

De juillet à septembre 2020, on dénombrait 706 ventes résidentielles réalisées dans la RMR de Sherbrooke, soit une hausse de 67 % par rapport à la même période l’an dernier. Il s’agit d’un nombre et d’une augmentation records de transactions, tous trimestres confondus, depuis que les statistiques Centris sont compilées (2000).

Ventes

  • Chacune des trois principales catégories de propriétés a vu son activité s’accélérer au troisième trimestre : les ventes de maisons unifamiliales (500) et de plex (61) ont enregistré des hausses soutenues, soit de 60 % et de 39 % respectivement, alors que celles de copropriétés (144 transactions) ont plus que doublé (+115 %).
  • Sur le plan géographique, les secteurs de Les Nations, de la périphérie de Sherbrooke et de Magog se sont démarqués, grâce à un bond des ventes respectif de 85 %, 73 % et 70 %. Les secteurs de Fleurimont et de Brompton–Rock Forest–Saint-Élie–Deauville ont également connu de fortes augmentations d’activité, soit de 65 % et de 44 % respectivement.

Prix

  • Les prix ont enregistré des hausses notables pour les trois catégories de propriétés, en comparaison du troisième trimestre de l’an dernier.
  • À l’échelle de la RMR, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à plus de 260 000 $, ce qui représente une croissance de 17 % en douze mois. Il s’agit également d’un sommet en termes absolus et relatifs depuis que les statistiques sont compilées.
  • Le prix médian des copropriétés s’est élevé de 19 %, la moitié des unités ayant été vendues à plus de 183 750 $.
  • Les plex de deux à cinq logements ont pour leur part connu une progression de 12 %, avec un prix médian de 252 000 $.

 

Inscriptions en vigueur

  • Le nombre de propriétés résidentielles à vendre dans l’ensemble de la RMR a diminué pour un 18etrimestre consécutif. On comptait, en moyenne, 741 inscriptions en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 39 % de moins qu’au troisième trimestre de 2019.
  • C’est dans les secteurs de Brompton–Rock Forest–Saint-Élie–Deauville (-46 %), de Fleurimont (‑44 %) et de Magog (-44 %) que le repli a été le plus important à ce chapitre.

« Le marché de la revente de la région de Sherbrooke est en véritable ébullition, notamment dans le secteur de la copropriété, avec un bond historique des transactions et des délais de vente coupés de moitié », déclare David Bourgon, coprésident de la Chambre immobilière de l’Estrie et du centre du Québec. « Les conditions de marché qui se sont ainsi davantage resserrées en faveur des vendeurs, dans toutes les catégories de propriétés, ont fait grimper les prix. »

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de la Chambre immobilière de l’Estrie et du Centre du Québec

La Chambre immobilière de l’Estrie et du Centre du Québec est un organisme sans but lucratif regroupant les quelques 425 courtiers immobiliers qui œuvrent sur son territoire. Elle a été fondée par un groupe de courtiers préoccupés par la qualité des services à la clientèle. Elle s’est donnée pour mission de promouvoir et de protéger activement la profession ainsi que les intérêts professionnels de ses membres, tout en les aidant à atteindre leurs objectifs d’affaires et à parfaire leurs connaissances.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 13 000 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

À propos de Centris

La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et
à une vaste gamme d’outils technologiques. Les outils Centris sont entre autres utilisés par près de 14 000 courtiers immobiliers. Centris opère aussi Centris.ca, le site immobilier le plus visité au Québec.

– 30 –

Renseignements :

 

David Bourgon

Coprésident
Chambre immobilière de l’Estrie et du Centre du Québec
819 678-4367
david@bourgon.com

 

 

 

Télécharger le PDF